Sélectionner une page

Terreurs nocturnes ou cauchemars?

Tous les enfants peuvent faire des terreurs nocturnes ou des cauchemars.
Mais comment les différencier?

Les cauchemars

Les cauchemars sont très courants chez les enfants.
Il s’agit de rêves angoissants, qui permettent à votre enfant de se libérer de son stress et de ses angoisses de la journée.
Les cauchemars interviennent en fin de nuit. Votre enfant se réveille alors apeuré, en pleurs et réclame vous réclame.
Votre rôle dans ce cas est de le rassurer, de l’aider à s’apaiser.
Votre enfant garde un souvenir (plus ou moins clair) des cauchemars, alors s’il vous en parle, prenez le temps de l’écouter, sans banaliser ce qu’il vous raconte. Car rappelons le, le cauchemar lui paraît réel. Alors expliquez lui que c’est un mauvais rêve, qu’il est en sécurité et que mêmes les grands font des cauchemars..

Les terreurs nocturnes

A l’inverse, les terreurs nocturnes ne laissent aucun souvenir à votre enfant, pourquoi?
Parce que lors d’un tel épisode, il dort encore et n’a pas conscience de ce qui lui arrive.
Voilà pourquoi il ne faut pas toucher un enfant en plein épisode de terreur nocturne, sous peine de le réveiller. Cela le perturberait du fait qu’on l’interrompt en plein cycle de sommeil.
Lors d’une terreur nocturne, votre enfant pleure, crie, se débat, a les yeux ouverts mais semble absent… Oui, car il est en plein sommeil, la terreur nocturne se rapproche du somnambulisme.
La seule chose à faire dans cette situation est de veiller à sa sécurité, lui parler doucement pour le rassurer et l’inviter à poursuivre son sommeil.
Rassurez-vous, votre enfant n’a pas conscience de ce phénomène, il n’en garde d’ailleurs aucun souvenir. Alors inutile de lui en reparler le lendemain.
Les terreurs nocturnes se produisent dans les 2h suivant le coucher.
L’origine est principalement le manque de sommeil (du par exemple à un changement important dans sa vie), alors assurez vous que votre enfant dort suffisamment.

En revanche, si les terreurs nocturnes interviennent de manière répétitive (plusieurs fois par semaine, plusieurs semaines durant), mieux vaut en parler à votre pédiatre ou médecin de famille.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les terreurs nocturnes ou les cauchemars, contactez-moi.

PLUS BELLE LA NUIT

Spécialiste du sommeil, conseils et consultations téléphoniques sur le sommeil des enfants
Il ne s’agit en aucun cas d’un avis médical ou qui s’y apparente.

Avis de non responsabilité

Téléphone

06.29.72.55.99

Horaires

24h / 24h - 7j/7j (par email)

Paramètres de la boîte à cookies